Le Grand départ
Article mis à jour le 29.05.22

Le Grand départ : USA -> Panama

Première étape, Seattle

Mardi, 3 mai 2022 - Un voyage qui ne se déroule pas totalement comme prévu

5h30, le réveil sonne, nous empaquetons nos derniers bagages dans la voiture et nous partons depuis la gare de Vevey. Les parents d’Audrey et sa sœur nous accompagnent jusqu’au départ du train. Les larmes de tristesse et d’excitation sont au rendez-vous. Ça y est, le jour J est enfin là !

Arrivés à l’aéroport de Genève, nous partons enregistrer nos bagages. La dame nous dit qu’elle n’est pas sûre que notre deuxième vol accepte les skates accrochés à notre bagage à main… heureusement Benji avait encore de la place dans sa valise pour les ranger à l’intérieur.

10h30, nous nous envolons pour Paris avec AirFrance. Nous savions que nous avions que 1h30 d’escale pour faire le changement à Paris. Ça nous paraissait parfait. Sauf que nous ne pensions pas être quelques minutes en retard et que l’aéroport soit autant bondé de monde. En sortant de l’avion, nous voyons une énorme file d’attente pour passer la douane. Un panneau indique 30 minutes d’attente. Bon… ça devrait jouer vu que nous avons entendu que la porte d’embarquement se trouvait juste à côté de la douane. Le temps qui passe et nous n’avons toujours pas passé la douane. L’embarquement de notre avion ouvre à 12h15 et s’envole à 13h10. Il est 12h40 et nous passons enfin de l’autre côté, sauf qu’à ce moment-là, le numéro de la Gate n’est plus noté sur les panneaux d’affichage étant donné que l’embarquement est fini… la panique !! Nous demandons à plusieurs employés sur notre chemin et ils nous indiquent qu’il faut prendre un train.. la paniiique !! Nous courrons pour attraper le train et en deux deux nous y sommes, mais il faut encore passer la sécurité… la paniiiiique !! Audrey avait gardé de l’eau dans sa gourde donc elle se fait fouiller le sac mais l’employée a pitié d’elle et fait le contrôle très rapidement. Nous prenons nos affaires, courons, prenons un escalator, courons, transpirons… Après un marathon à travers l’aéroport, nous voilà enfin arrivés à notre Gate. Il n’y a plus personne, sauf deux hôtesses de l’air. Elles nous félicitent d’avoir réussi à attraper notre vol. Nous avons réussi ! Nous nous envolons pour Seattle, yay !

Notre vol se passe super bien, les hôtes et hôtesses sont très sympathiques. Durant le vol, nous avons même le droit à un verre de champagne, du vin et un digestif. Parfait après toutes ces péripéties.

À l’aéroport de Seattle, nous prenons un train en direction du centre ville afin de nous rendre à l’auberge Green Tortoise, où nous avons réservé nos deux premières nuits.

Aéroport de Genève

Le Groenland

Champagne = happy kids

Vue depuis la chambre de notre auberge à Seattle

Recherche de notre future maison et visite de Seattle

Le lendemain, le décalage horaire est à son rendez-vous. Après ce petit déjeuner riche en glucides, nous faisons des recherches sur internet pour notre futur véhicule. Avant de partir, nous avions déjà vu un combo pickup-cellule à 3h de Seattle et par chance, il est toujours disponible. Nous contactons donc la personne qui le vend et fixons un rendez-vous le jeudi.

Après ces recherches, nous partons découvrir la ville de Seattle. Premier stop, acheter un bon café chez Cherry Street Coffee House. Ensuite, petite balade pour découvrir cette magnifique ville et son architecture changeante entre chaque ruelle.

Un bon café chez Cherry Street Coffee House

Balade dans les rues de Seattle

Seattle Great Wheel

À midi, nous allons dans le Public Market, un marché couvert avec des stands de nourritures, de fleurs et de petits artisans. Nous nous posons avec un poulet Terriaki sur une table avec un joli rayon de soleil pour nous accompagner. Puis, nous repartons nous balader le long de l’eau.

Space Needle

Les rues de Seattle

Public Market Center

Bibliothèque publique de Seattle (Seattle Public Library)

Centre ville de Seattle

Si nous achetons le véhicule, nous devons avoir du cash. La personne qui le vend est une vieille dame et ne connaît pas PayPal ni les transferts bancaires.. la vieille école… Le problème, c’est qu’aux USA, il n’est pas possible de retirer plus que 500$ ou 1000$ par retrait au bancomat… Nous avions déjà pris quelques dollars depuis la Suisse, mais nous ne voulions pas nous balader avec trop de cash sur nous. Durant l’après-midi, nous sommes donc allés dans 3-4 banques voir s’il était possible de retirer plus d’argent qu’au bancomat. Une des banques nous a proposé de faire un « cash advanced », c’est-à-dire de retirer une certaine somme directement au guichet. Nous étions trop contents d’avoir peut-être trouvé une solution, mais au moment du paiement, notre carte a été refusée. Pas de chance, nous n’avons le droit qu’à un seul essai par jour. Nous retenterons donc notre chance le lendemain, après avoir contacté notre banque afin d’augmenter la limite de retrait.

Seattle

Nous avons un très bon premier ressenti de cette ville.  Nous la trouvons très belle. Il y a plein de petites ruelles, toutes de style différent.

Deux choses nous ont par contre impressionnées:

1) Le coût de la vie : Les tarifs sont les mêmes qu’en Suisse et il faut encore ajouter une taxe de 10% sur chaque achat au moment du paiement.

2) Le nombre de sans-abris et de personnes prenant de la drogue dans les rues. Rien de bien méchant, mais peu commun pour nous. Nous vivons peut-être dans une petite bulle en Suisse..

Smith Tower

Waterfall Garden

Départ en direction Yakima

Il est temps pour nous de quitter la ville et d’aller voir notre future maison sur roues. Nous nous levons tôt car nous avons de la route et pas mal de choses à faire avant cela.

Tout d’abord, nous retournons dans la même banque qu’hier afin d’effectuer un retrait “Cash advance”.  Malheureusement, ça ne fonctionne pas. Nous devons donc partir sur notre plan B:  retirer de l’argent dans les bancomats. C’est parti à la chasse aux ATM à tour de retrait de 500, 800 et 1000 dollars afin d’avoir la somme pour payer le véhicule s’il nous intéresse.

Nous louons une petite Kia, allons récupérer nos bagages à l’auberge et partons en direction Yakima qui se trouve à 2h30 de route, sans bouchons… Après 5 heures de voiture, nous arrivons à destination en fin d’après-midi. Nous nous trouvons dans le vrai petit village américain de la campagne. La personne qui vend le véhicule est accompagnée de ces voisins et d’un ami.

Nous visitons le véhicule. Il nous plaît, mais quelques petites choses mécaniques nous dérangent. Nous demandons donc si nous pouvons l’amener à un garagiste afin de le faire inspecter. La personne qui le vend est d’accord, si nous prenons en charge les frais de contrôle. Nous l’emmènerons donc le lendemain ensemble au garage. En attendant, nous partons trouver un motel afin de passer une bonne nuit, de réfléchir et de prendre une décision pour l’achat ou non de ce véhicule.

Garage Chevrolet

Nous faisons quelques recherches et trouvons un garage Chevrolet qui est d’accord de faire un check complet du véhicule. Après une heure d’inspection, le verdict tombe: la voiture va bien mais un service complet doit être effectué, les freins doivent être changés et une fuite doit être rebouchée. Tout cela pour un total de 2000$.

Après discussion avec la personne qui vend le véhicule, nous arrivons sur un terrain d’entente pour que nous n’ayons pas à débourser plus d’argent que le prix qui se trouvait sur l’annonce. Nous allons donc de l’avant et achetons le véhicule.

N’ayant pas de place tout de suite, le garage nous donne un délai de 5 jours pour faire les travaux. Un délai qui nous satisfait étant donné que nous devons faire tout l’administratif pour avoir des plaques et une assurance. Nous décidons de laisser le véhicule au garage tout le week-end et revenir le chercher une fois les réparations finies.

Afin de finaliser l’achat, nous devons nous rendre à la banque avec la personne qui vend le véhicule. Nous nous débarrassons de nos nombreuses liasses de billets que nous avions dissimulées dans nos bananes, sous nos t-shirts. Nous voilà avec quelques kilos en moins 😉

Et voilà, nous avons acheté notre maison sur roues ! Maintenant, « plus qu’à » gérer l’administratif…

Notre nouvelle maison sur roues

Le jour même, nous repartons à Seattle afin rendre la voiture de location (qui nous coûte un bras) et restons sur place les jours suivants afin de continuer à visiter la ville et finaliser l’administratif de la voiture.

Immatriculation et assurance

Il nous reste à assurer et à immatriculer le véhicule. Ça peut paraître simple, mais pourtant.. on a perdu quelques cheveux.

Première chose, pour assurer un véhicule, il faut avoir une adresse postale aux USA. Grâce à une connaissance d’Audrey, Laura, nous avons eu la chance d’avoir le contact de son frère, Chris. Il habite dans les environs de Seattle et est d’accord de nous « prêter » son adresse. Nous sommes très reconnaissants envers Laura et Chris pour leur aide très précieuse.

Après quelques recherches en ligne, nous avons choisi une assurance qui accepte les permis de conduire étrangers. Sur leur site, nous remplissons un formulaire en ligne, mais celui-ci ne fonctionne pas et nous devons donc faire les démarches par téléphone. Par chance, nous avons un abonnement téléphonique suisse qui permet d’appeler aux USA gratuitement. Nous passons 1 heure de téléphone avec une employée et au moment de finaliser le dossier nous rencontrons un premier problème. La personne nous demande notre numéro de téléphone, mais impossible de s’enregistrer avec un numéro étranger. Nous devons donc aller en ville afin de nous procurer un numéro local.

Chose dite, chose faite. Après quelques recherches et une petite promenade dans différents magasins de téléphonie, nous avons enfin un numéro de téléphone et pouvons rappeler l’assurance afin de finaliser notre dossier.

De retour au téléphone avec l’assurance, nous passons à nouveau une heure à discuter avec un représentant (impossible d’avoir le même qu’au moment du premier appel) jusqu’au moment où celui-ci raccroche sans prévenir… Nous rappelons donc et expliquons notre situation. À nouveau nous passons un certain temps au téléphone avant que la personne raccroche à nouveau avant de finaliser… Incompréhensible.. Troisième essai ! Nous rappelons et nous expliquons notre situation à nouveau. La personne s’excuse et nous finalisons notre dossier. Après plus de 3 heures au téléphone, c’est bon nous avons nos assurances pour le pickup et la cellule. Youhouuuu

En parallèle, il fallait également faire l’immatriculation du véhicule.

Dans l’État de Washington, lors de l’immatriculation d’un véhicule, une taxe de 10% de la valeur de celui-ci doit être payée. De plus, la personne qui immatricule son véhicule doit posséder un permis de conduire de l’État de Washington.

Grâce à plusieurs heures de recherches sur internet, nous avons trouvé une entreprise (visitor.us) basée dans l’État du Montana qui propose d’effectuer toute la paperasse d’immatriculation à distance. Les avantages: pas de taxes, pas besoin de permis de conduire local et pas besoin d’aller passer plusieurs heures dans les bureaux d’immatriculation.

Nous avons donc pris contact par email avec Matt de chez Visitor.us. Il nous explique le processus et nous donne un délai de 5 jours pour recevoir les plaques à la destination FedEx de notre choix. Pour cela, nous devons lui envoyer tous les papiers du véhicule et signer plusieurs documents en ligne via un logiciel. Dans ce laps de temps, Matt crée une LLC à notre nom (OnVagabonde LLC 😉 ).

Une LLC est une forme flexible d’entreprise qui nous permet de posséder légalement le véhicule sans avoir à payer d’impôts dans le pays. Cela va également nous permettre de tout faire par voie électronique et de ne pas devoir nous déplacer jusqu’au Montana pour faire ces démarches administratives.

En gros, nous n’avons pas de taxe à payer, pas d’attente inutile dans des bureaux d’immatriculation, et nous recevrons les plaques le même jour où la voiture sortira du garage. Que veut-on de mieux ?

Mardi d’après, départ pour Yakima en bus (bien moins chère que de louer une voiture). Notre pickup est censé être prêt et les plaques nous attendent dans un bureau FedEx.

Arrivé sur place, nos plaques sont effectivement là et la voiture est prête. Sauf qu’au moment du paiement, nous remarquons que le tarif est plus bas que prévu.. étonnant pour un garagiste. Nous regardons plus en détail et remarquons qu’ils n’ont pas fait tout ce qui était prévu. Nous devons donc attendre jusqu’en fin de journée pour qu’ils puissent finaliser l’ensemble des travaux.

Nos plaques de Montana

Prise en main du véhicule

Ça y est, on a notre maison sur roues !! Nous partons trouver notre premier spot pour dodo en direction de Seattle, dans le but d’aller à IKEA le lendemain et d’aménager en partie notre Camper.

Après notre stop à Ikea, nous restons deux jours dans un camping. Ça nous permet d’avoir accès à de l’eau et de l’électricité afin de nettoyer notre nouvelle maison et vérifier que tout fonctionne.

Première étape, vidanger l’eau. Les tuyaux n’ont pas été utilisés depuis plusieurs mois. Nous remplissons donc le réservoir d’eau et ajoutons de l’eau de javel dans le but de désinfecter la tuyauterie. Au moment d’allumer l’eau, grosse frayeur.. Il y a de l’eau partout sous l’évier… Un joint entre deux tuyaux a lâché. Nous épongeons les dégâts d’eau et partons en direction d’un magasin de camping-car pour acheter la pièce cassée. Le lendemain, nous installons cette nouvelle pièce qui à l’air de fonctionner. Mais au moment de rallumer l’eau, deuxième mauvaise surprise. Le robinet fuit également.. Nous repartons donc dans un magasin pour en trouver un de rechange. Au moment de remplacer le robinet, on refait un test. À ce moment-là tout fonctionne, mais c’est au tour de la pompe à eau de faire un bruit bizarre. Et… elle fuit également..  Nous n’avons pas le choix que d’en trouver une de remplacement. Malheureusement, il n’y en a pas dans le magasin où nous sommes allés précédemment et décidons donc d’attendre la fin du week-end pour reprendre la route afin d’aller dans la prochaine grande ville.

Après quelques recherches en lignes (vive internet), nous trouvons une pompe dans la région de Portland et prenons la route afin d’aller la chercher. Arrivés au magasin une heure plus tard, nous achetons la pompe et faisons les travaux directement sur le parking. Après quelques tutoriels sur Youtube, nous nous lançons et nous changeons la pompe (heureusement, nous avions acheté une boîte à outils dans un des nombreux magasins visités). Cette fois-ci tout fonctionne, nous avons de l’eau courante dans notre Camper !!!

Découverte de la tuyauterie et des câbles électriques

La fameuse pompe à eau défectueuse

Nous sommes prêts à partir visiter le pays, nous avons des toilettes, de l’eau froide (le chauffe-eau ne fonctionne pas), un chauffage, un frigo, des plaques de cuisson et même un four.

« Plus qu’à » installer des panneaux solaires pour être autosuffisant en électricité. Mais ça, c’est pour l’épisode prochain ;).